Belgique

La vitesse de déplacement détermine l’endroit où vous pourrez utiliser ces engins : si vous ne vous déplacez pas plus vite qu’au pas (soit 6 km/h), vous êtes considéré comme un piéton et vous devez donc suivre les règles applicables aux piétons Vous serez donc le bienvenu sur le trottoir, lorsqu’il y en a un.

En revanche, si vous conduisez plus vite qu’au pas, vous devrez suivre les règles applicables aux cyclistes et donc utiliser la piste cyclable à une vitesse maximale de 18 km / h.

Maîtrise et responsabilité demandées

Côté assurance, les compagnies se sont pour la plupart adaptées, en incluant les engins de micromobilité dans la responsabilité civile familiale, obligatoire. Comme pour les cyclistes, le port du casque et d’une chasuble de couleur vive n’est pas obligatoire, mais fortement conseillé. Pas de permis demandé non plus et puisque les utilisateurs d’Hoverboards et Balance Shoes sont considérés comme des piétons, l’engin électrique ne doit présenter aucun équipement spécial.

https://www.touring.be/fr/articles/hoverboard-segway-co-quelles-regles-du-code-de-la-route-faut-il-respecter

https://www.levif.be/actualite/belgique/hoverboards-trottinettes-electriques-et-gyroroues-que-dit-la-legislation-belge-en-matiere-de-micromobilite/article-normal-986657.html

https://www.belgium.be/fr/mobilite/autres_vehicules/engins_de_deplacement

Le cadre juridique est en constante évolution dans tous les pays européens. Nous n’assumons donc aucune responsabilité pour l’exactitude et l’actualité des informations !

Autriche

En Autriche, les Balance Boards et Balance Shoes avec une puissance en dessous de 600 watts et une vitesse maximale de 25 km/h sont considérés comme des petits véhicules, qui peuvent principalement être utilisés hors de la chaussée, et donc sur les trottoirs, zones à circulation restreinte et zones résidentielles, et bien entendu sur les terrains privés ou aires de jeux. À condition qu’aucune autre personne ne soit en danger.

La vitesse doit être adaptée en conséquence. Les limites d’âge suivantes s’appliquent: Un enfant peut donc utiliser un Balance Board et/ou Balance Shoes à partir de 12 ans non accompagné. Avec un permis vélo valide, c’est déjà possible à partir de dix ans.

Le cadre juridique est en constante évolution dans tous les pays européens. Nous n’assumons donc aucune responsabilité pour l’exactitude et l’actualité des informations !

Allemagne

En Allemagne, les Balance Boards et Balance Shoes sont uniquement autorisés dans une circulation restreinte et privée, et donc sur des terrains privés, dans des aires de jeux, terrasses ou cours fermées ou séparées, par exemple. Une assurance supplémentaire n’est pas obligatoire.

Le cadre juridique est en constante évolution dans tous les pays européens. Nous n’assumons donc aucune responsabilité pour l’exactitude et l’actualité des informations !

France

Au départ, les utilisateurs de Balance Boards et Balance Shoes étaient considérés comme des piétons, ils pouvaient donc rouler sur le trottoir (sauf réglementation spécifique de la commune) à condition de rouler à une vitesse maximale de 6 km/h et respecter le code piéton.
Courant octobre 2018, suite à l’augmentation du nombre d’accidents sur les trottoirs, le gouvernement français a annoncé vouloir créer au sein de Code de la route, une nouvelle catégorie de véhicules pour les engins électriques (hoverboards, Balance Shoes, trottinettes…). En attendant, ils sont interdits sur les voies de circulation et ne sont tolérés que sur les trottoirs mais ne doivent pas dépasser une vitesse de 6km/h.
L’utilisation est autorisée sur les voiries privées (par exemple, chemin d’une propriété privée, allée d’une résidence privée), les rues piétonnes, ou encore les parcs ou espaces verts.
Bien que la loi n’impose pas d’âge minimum pour l’utilisation d’engins de déplacement électriques, en France, il y a tout de même des recommandations fixées à 10 ans. Il en va de même pour le port du casque qui n’est pas obligatoire, mais vivement conseillé.
Il n’est pas obligatoire de contracter une assurance spécifique. Toutefois, une assurance Responsabilité civile vous permettra d’indemniser la victime, par exemple si vous renversez un piéton ou si vous provoquez des dommages à un autre véhicule.
Comme vous l’aurez compris, la situ ation actuelle est assez floue, mais une nouvelle législation devrait bientôt voir le jour.

https://www.hoverboard-test.fr/legislation-hoverboard/

https://www.mma.fr/zeroblabla/hoverboard-gyropode-trottinette-reglementation.html#.XIYogChKhPY

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F308

Le cadre juridique est en constante évolution dans tous les pays européens. Nous n’assumons donc aucune responsabilité pour l’exactitude et l’actualité des informations !

Suisse

En Suisse, les Balance Boards et Balance Shoes sont uniquement autorisés dans une circulation restreinte et privée, et donc sur des terrains privés, dans des aires de jeux, terrasses ou cours fermées ou séparées, par exemple. Une assurance supplémentaire n’est pas obligatoire.

Le cadre juridique est en constante évolution dans tous les pays européens. Nous n’assumons donc aucune responsabilité pour l’exactitude et l’actualité des informations !